permis C en poche

Pour que le projet aboutisse,  je devais pouvoir conduire un poids lourd...

15 jours de formation avec un organisme angevin. 

J'ai pleuré, j'ai eu mal partout, j'ai beaucoup douté... 

deux semaines au milieu de jeunes futurs routiers, qui grimpent 20 fois dans la cabine sans même un début de fatigue, qui conduisent un camion sans se poser de question car ils ont l'avenir devant eux et "même pas peur".
Il fallait faire, en marche arrière, un slalom suivit d'un  créneau avec un 19 tonnes. 
apprendre tous les dangers, risques, responsabilités que l'on a à conduire une bombe super lourde.
et, après 8 heures de pratique, conduire 45 minutes avec un examinateur pour prouver que l'on a dompté la bête... j'ai montré: 
- comment faire craquer une boite à 8 vitesses et deux plateaux
- qu'il fallait tenir ses affaires parce que quand le feu passe à l'orange, je m'arrête (et que la tablette de l'examinateur vole sur le pare brise)
-et beaucoup d'autres petites choses causées par la peur...

Malgrès tout, ils ont pensé que je pouvais le faire; ils m'ont donné mon permis C (avec un point bonus pour ma courtoisie au volant..)

 

 

IMG_20190220_150737_resized_20190309_043457705.jpg

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Mauricette Henry (jeudi, 21 mars 2019 18:28)

    Bravo à Claire pour ce chalange !

  • #2

    yves (dimanche, 10 novembre 2019 21:58)

    Bravo Mauricette ce chalange!